La crise financière chinoise représente-t-elle un risque systémique?


Que la crise financière chinoise représente un risque systémique secoue la communauté financière depuis longtemps, mais pour y répondre, il faut revoir le contexte. En effet, suite à l’éclatement de la crise économique de 2008, la Chine a cherché à consolider son économie avec un grand projet de relance ayant pour objectif d’encourager les investissements publics et privés avec des crédits très peu chers.

crise-financiere.jpg

Avec ce plan, la Chine a augmenté son endettement total jusqu’à 200% aujourd’hui ; pourtant, bien que cela ait marché pour la Chine, son excès de crédit est très dangereux, notamment pour les banques chinoises.

Les conséquences de la crise financière chinoise

La crise financière chinoise a eu plusieurs conséquences sur les bourses du monde entier qui ont dégringolé, et pourrait même engendrée une crise mondiale. Elle touche par exemple la France dont la Chine représente 3,8% des exportations. La crise financière chinoise pourrait aussi avoir des conséquences sur les particuliers, notamment ceux qui ont des placements en Bourse. En France, la crise financière chinoise a entraîné une baisse de 8,9% du CAC 40. Par ailleurs, la crise financière chinoise affecte les pays exportateurs de matières premières, dont certains sont actuellement dans une situation inconfortable. Elle touche alors le commerce mondial mais aussi les investisseurs en dollars ou en euros depuis quelques années, notamment les banques occidentales qui ont déjà du mal à se remettre de la crise de 2008.

Un marché enrayé par la bulle immobilière

L’immobilier en Chine connaît un excès d’offres comme il n’y en a jamais eu, et des coûts records de logements.

Les marchés de l’action en Chine est en chute et freinés en particulier par un retour de la bulle immobilière, tandis que des millions de particuliers ont investi en Bourse, sous l’influence du gouvernement, en ayant recours à des techniques de placement sophistiquées comme l’achat à découvert.