Les effets de la politique de l’offre sur l’économie


La politique de l’offre est l’ensemble des mesures prises par un gouvernement pour agir sur l’offre des entreprises et non sur la demande come les politiques keynésiennes.

economie.jpg

Cette politique est apparue dans les années 70, d’inspiration libérale, elle vise à rétablir les taux de profit pour que les entreprises puissent faire de nouveaux investissements et ainsi créer des emplois.

Effets attendus de la politique de l’offre

Les effets attendus de la politique de l’offre sont principalement des changements sur le comportement des agents économiques. On cite notamment l’augmentation de l’offre de travail, l’accroissement de l’offre d’épargne, un plus grand encouragement au travail particulièrement par l’arrêt des dispositifs qui déresponsabilisent, une augmentation de la concurrence, et enfin la fin des gaspillages et des anormalités économiques, en jouant sur les signaux d’incitation et de découragement sur les divers marchés. Dans ce cas, la production est prioritaire aux revenus et à la demande. Ainsi, pour encourager l’offre, et l’investissement susceptible de produire les richesses, il faut d’abord diminuer la fiscalité, puis éliminer ou du moins atténuer l’ensemble des règlementations et lois qui tendent à provoquer une augmentation des structures étatiques et des fonctionnaires inefficaces.

Comment se matérialise les mesures prises par les pouvoirs publiques sur la politique de l’offre ?

La seule condition pour le succès de la politique de l’offre est si le gouvernement peut aller au-delà des intérêts particuliers, s’il va au-delà des discours et passe aux actes.

L’objectif des mesures prises par les pouvoirs publiques sur la politique de l’offre est de rétablir des conditions favorables à l’évolution de l’offre, notamment en réduisant les taxes et impôts des entreprises et des ménages à revenus élevés. Pour ce faire, ils favorisent le profit dans le partage de la valeur ajoutée, en encourageant les ménages à l’épargne, en réduisant les dépenses budgétaires de l’achat et avec une politique de déréglementation.